J.E. SUNDE

Peux-tu nous parler de ta musique?

J’aime dire que j’écris une musique de chanteur/compositeur avec une attention particulière sur la composition. Ce que j’essaie de faire la plupart du temps est d’écrire des chansons s’inspirant de la tradition des auteurs-compositeurs américains, mais en essayant d’apporter une approche unique à chaque morceau.

L’histoire de ton dernier album?

Le disque éponyme que je publierai en France le 7 juin est le résultat d’une relation de 10 ans avec Franck Annese (Label Vietnam – So Press). Un ancien membre du groupe, The Daredevil, Christopher Wright, sortait un disque avec un label parisien, Almost Musique. Ils ont demandé à Franck s’il serait prêt à tourner un clip pour nous. Franck a alors pris l’avion avec une équipe de 4 personnes pour se rendre dans notre petite ville aux Etats Unis et nous avons passé une semaine à réaliser ce clip. Nous avons vécu de super moments ensemble et sommes devenus amis. Quand le groupe Daredevil s’est séparé, j’ai commencé à faire de la musique en solo et à envoyer des morceaux à Franck qui était en train de démarrer le Label Vietnam. Ce nouvel album est le fruit de cette longue collaboration et amitié.

Un moment qui a marqué ta carrière ?

Je suis allé à l’université à Eau Claire, dans le Wisconsin aux États-Unis. Même si la ville n’est pas très grande, il y avait une scène très active, avec beaucoup de groupes faisant un travail inspirant. Le plus connu est Bon Iver. Justin Vernon de Bon Iver a mixé le premier disque de mon ancien groupe et nous étions amis avec tous les gars qui ont joué avec lui. Un grand moment qui a marqué notre carrière musicale est quand nous avons joué en première partie de Bon Iver pour le dernier concert de la tournée sur l’album “For Emma, Forever Ago”. C’était dans un beau théâtre, c’était complet et nous avons très bien joué. C’était une nuit magique.

Ton dernier coup de foudre musical?

Le dernier disque qui m’a vraiment marqué est celui de d’Andy Shauf, «The Party». C’est vraiment un très bon disque. Les chansons sont si bien conçues. Les arrangements et la production sont vraiment de bon goût. C’est beau. Oh, et je devrais aussi mentionner ce disque d’Emmet Zelo intitulé “Live in Parc Henri ’73”. Incroyable musique de piano électrique.

 
Ecoutez l’artiste ici
Retrouvez l’artiste ici
 
Sortie de l’album le 7 juin.
 

Photo: Philippe MAZZONI

DADDY LONG LEGS

«  Death Letter » de Son House est un disque vraiment sombre et spirituel. C’était la première fois que j’entendais le blues du Delta et j’avais l’impression de découvrir quelque chose qui manquait à mon équation musicale.

 

“La ville de New York peut vous mâcher et vous recracher. Elle est impitoyable comme notre musique. Nous essayons d’avoir autant un impact urbain que rural; Le fait de vivre ici, à New York joue donc un rôle important dans ce que nous faisons.”

 

Ecoutez l’artiste ici
Retrouvez l’artiste ici
 
 

Photo: Philippe MAZZONI

MERRYN JEANN

PARIS

Ah Paris … c’est juste une grande et belle fleur de béton. Je crois que «Dieu» vit dans les fleurs ainsi que dans les fruits et dans les plumes de paon lorsqu’il courtise les amoureux. Chacun vit ses propres aventures ici. Moi, je suis une étrangère avec un œil nouveau vivant dans cette ville. Il brille toujours, même quand le temps est couvert, ici tout est calme et doux.

L’ALBUM

Il y a beaucoup de personnes et d’histoires, d’images et de pensées autour de cet album. Je suis à la fois impliquée et extérieure à ces textes et à ces musiques.

 
Ecoutez l’artiste ici
Retrouvez l’artiste ici
 
Merryn Jeann sera en concert le 28 mai à l’Eglise Saint -Eustache
 
Son Album Eponyme est sorti le 17 mai.
 

Photo: Philippe MAZZONI

JON SPENCER

Premier coup de foudre musical?

Assister à des concerts hardcore au début des années 80 m’a fait comprendre que tout était possible, réalisable et accessible. Et que cela demandait simplement un peu d’effort et de travail pour y arriver.

Première guitare?

La guitare que j’utilisais avec Pussy Galore, une marque japonaise sans nom.

Première chanson écrite?

Une chanson de Pussy Galore, « Die Bitch ».

Premier disque acheté?

La bande originale de 2001, l’Odyssée de l’espace.

 
Ecoutez l’artiste ici
Retrouvez l’artiste ici
 
Jon Spencer & The Hitmakers seront en concert le 17 mai à la Maroquinerie.
 

Photo: Philippe MAZZONI

GEORGIA

GEORGIA a commencé comme batteuse dans plusieurs groupes avant de se lancer en 2015 en solo avec un premier album plus que prometteur. La Londonienne revient aujourd’hui avec un single proche du dancefloor et de la musique électronique, About Work To Dancfloor, avant son deuxième album qui sortira prochainement.

 
Ecoutez l’artiste ici
Retrouvez l’artiste ici

 

Photo: Philippe MAZZONI